#Rencontre : Ghizlaine Chraibi

user.username Commissariat général, le 8 juillet 2021 0 commentaire

GhizlaineChraibi_Rectangle.png

Ghizlaine Chraibi,

Psychothérapeute, écrivaine et fondatrice des Éditions ONZE, Maroc

 

Je suis fondatrice de l’Institut Marocain de Psychothérapie Relationnelle où nous avons publié des travaux de psychothérapie, puis j’ai compris l’importance de créer au Maroc une nouvelle maison d’édition qui lie qualité de l’objet du livre ainsi que qualité des textes. J’ai fait appel à un éditeur belge, Patrick Lowie, qui a près de trente ans d’expérience et que j’ai engagé pour créer les éditions ONZE. Nous publions depuis 2019, une douzaine de titres par mois. Je veux un catalogue varié, hétéroclite, axé sur le Maroc et la Francophonie. Poésie, romans, dictionnaires, essais, … ; auteurs du Maroc, du Liban et de Martinique, sont pour l’instant à l’honneur. 

 

La maison d’édition est née en 2019, quelques semaines avant le début de la pandémie. Je pense que ma plus grande fierté en ce moment, c’est que nous soyons toujours là et que nous ayons publié pendant la pandémie comme si de rien n’était. Nous avons publié, tête baissée, et malgré des retards, tout ce que nous rêvions publier l’ont été. Nous sommes aussi très fiers de voir que les presses marocaine et libanaise parlent déjà de nous. 

 

Nous aimons fédérer. Nous ne considérons jamais les autres éditeurs comme de la concurrence. Notre ennemi est commun : la bêtise. Une société sans livres est une société empoisonnée. Seul antidote : la lecture ! Nous devrions mutualiser certaines activités entre éditeurs francophones. C’est pour cela que j’ai décidé de créer un espace à Casablanca, une vitrine pour l’édition francophone : (onze]² – J’en profite pour faire un appel aux éditeurs francophones du monde entier qu’ils entrent en contact avec nous. Nous pouvons mettre leurs livres dans la lumière d’une capitale économique et culturelle, Casablanca, qui ne demande que ça. 

 

Encore une fois, nous sommes une jeune maison d’édition. Nous avons besoin de développer nos réseaux en francophonie, rencontrer nos confrères, de nouveaux auteurs, des acteurs du livre.