#Rencontre : Prudentienne Houngnibo Gbaguidi

user.username Commissariat général, le 30 septembre 2021 0 commentaire

Prudentienne_Rectangle.png

Prudentienne Houngnibo Gbaguidi,

Gérante-associée de la Librairie Savoir d’Afrique, Bénin.

 

Juriste de formation, je suis une Béninoise et, passionnée par le goût de la lecture, je me suis orientée vers le métier de libraire depuis vingt-cinq ans.

Précédemment directrice de la Librairie Notre Dame de Cotonou, j’ai ouvert ma propre librairie dénommée Librairie Savoir d’Afrique pour continuer à mettre mon savoir-faire en librairie au service des lecteurs en général et du public béninois en particulier.

Étant le manager de ma librairie, mon activité consiste à planifier, organiser, diriger et contrôler pour une bonne gestion de mon entité. De plus, le métier de libraire étant principalement la vente- conseils, après un bon approvisionnement des rayons, je m’attèle quotidiennement à créer un cadre convivial et attrayant pour mes clients.

 

 


La mission qui nous tient à cœur est l’accès au livre en langue française par chaque Béninois et stimuler le goût à la lecture. C’est pour cette raison que depuis plus de quinze ans, avec l’appui financier du Centre National du Livre (CNL) et de l’Association internationale des libraires francophones (AILF), nous organisons une activité culturelle appelée La Caravane du livre et de la lecture, qui permet aux libraires du Bénin et aux acteurs de la chaîne du livre (écrivains, éditeurs, etc.) de sortir de leur cadre de vente pour apporter le livre vers les lecteurs potentiels.


La difficulté principale qui constitue un véritable obstacle à notre activité concernant le livre en langue française est la circulation du livre en Afrique francophone (difficulté de transport inter-État).


  • Faire le lobbying auprès des États africains afin que chaque pays puisse avoir réellement une politique du livre ;
  • Donner une importance capitale au livre comme moteur de développement ;
  • Faire des recommandations pour une meilleure réorganisation des acteurs de la chaine du livre surtout en Afrique ;
  • Faire des recommandations aux États ou même leur faire signer des chartes pour l’éradication des livres piratés en Afrique et l’application stricte des peines contre les fabricants des ouvrages contrefaits ;
  • Mettre en place ou activer les systèmes d’aide ou de subvention aux acteurs de la chaîne du livre en Afrique à l’instar du CNL en France.