Rediffusion de l'événement

Voir ou revoir les deux journées d'échanges des États généraux à Tunis.

Les États généraux ont rassemblé les 23 et 24 septembre 2021 plus de 500 acteurs, à Tunis ou à distance, dont plus de 250 acteurs à Tunis, à la Cité de la Culture.

De nombreuses problématiques soulevées lors des différents ateliers préparatoires ont été abordées et le large panel des intervenants a témoigné de la diversité des contextes géographiques, culturels, sociaux ou économiques dans lesquels évoluent les acteurs du livre en langue française dans le monde.

Qu’ils soient auteurs, professionnels de la chaîne du livre, représentants politiques, d’institutions ou d’associations soutenant le livre, nationales ou internationales, ce sont plus de 150 personnes venant de 26 pays différents qui ont accepté d’intervenir au cours des 25 tables rondes, ateliers ou débats proposés.

Accéder à la rediffusion

Les 10 recommandations prioritaires

Parmi les 50 propositions figurant dans le Cahier de propositions, 10 recommandations prioritaires ont été extraites permettant de tracer une feuille de route partagée à l'issue de ces États généraux.

 

1

Au sein de la Francophonie, Inciter et accompagner les États dans la mise en œuvre de politiques publiques du livre et de la lecture, et mettre en place des lieux d’échanges (physiques et numériques) en vue de stimuler et de fédérer les actions autour du livre et de la lecture.

 

2

Dans chaque État, aménager un cadre législatif et fiscal favorable à l’industrie du livre, et soutenir la structuration et la professionnalisation de la filière du livre (papier et numérique).

 

3

Faire de la jeunesse une cible prioritaire des politiques publiques du livre et de la lecture, à toutes les échelles, et renforcer le rôle de l’école pour développer une culture du livre.

 

4

Faciliter la mise en relation des acteurs du livre en langue française, via une plateforme numérique francophone, et multiplier les occasions de rencontres et de formations professionnelles (physique ou numérique) pour développer la confiance entre les acteurs.

 

5

Encourager les partenariats éditoriaux, coéditions ou cessions de droits du français au français, entre les éditeurs francophones.

 

6

Développer et encourager les formations au numérique et le partage de l’innovation ; développer des outils professionnels partagés (normes, standards, référencement, catalogues...), des outils collaboratifs et des lieux numériques d’échanges professionnels au service d’une meilleure diffusion dans l’espace francophone. 

 

7

Ouvrir les opportunités du marché français à tous les acteurs francophones.

 

8

Soutenir et développer les lieux de vente du livre en langue française dans le monde et adapter les prix de vente des livres en langue française aux réalités locales.

 

9

Rapprocher la fabrication des livres des lieux de vente, et réduire les délais et les coûts de livraison à l’export.

 

10

Améliorer la situation des auteurs et renforcer la promotion locale des auteurs sur leur propre territoire. 

 

Une déclaration conjointe des ministres de la Culture en conclusion des États généraux

En conclusion des États généraux du livre en langue française dans le monde, qui se sont déroulés à Tunis, les 23 et 24 septembre 2021, neuf ministres d'États ou de Gouvernements de la Francophonie ont adopté une déclaration commune donnant un cap à l'action publique de leur ministère.


Télécharger la déclaration commune

Cette déclaration conjointe, en cours de signature par les différents États ou Gouvernements, sera proposée aux 88 États ou Gouvernements de la Francophonie d'ici le prochain Sommet de la Francophonie, prévu les 20 et 21 novembre 202 également en Tunisie, à Djerba.

Publications des États généraux

 

Afin de dépasser des constats parfois posés depuis de nombreuses années, et d'engager une dynamique collaborative concrète, plusieurs projets ont été menés au cours de la préparation des États généraux, organisés autour d'un plan d'actions structuré en 4 axes et donnant lieu chacun à des livrables. Ces différentes publications ont été présentées à Tunis lors des États généraux et sont désormais librement accessibles. 

  • Cahier de propositions et recommandations prioritaires 
  • Réseau numérique des acteurs du livre en langue française

 
Découvrir le Réseau numérique des acteurs

  • Panoramas régionaux du livre en langue française
  • Étude économique prospective : Le livre en langue française en 2030 et 2050
  • Corpus d'œuvres littéraires francophones pour les 15 - 25 ans 


Télécharger le corpus

  • Lire pour apprendre, composante du projet Ressources éducatives


Lire pour apprendre, composante du projet Ressources éducatives

Enjeu et objectifs du projet

 

 

 

L'enjeu des États généraux du livre en langue française est de contribuer à développer l’accès de tous les publics francophones au livre et à lecture, et de lever les freins identifiés à la production, la diffusion et la circulation des livres, des œuvres et des auteurs en langue française dans le monde.

 

Les États généraux du livre en langue française portent une ambition à la fois politique, économique, culturelle et éducative. Ils devront déboucher sur des propositions concrètes, des initiatives ou des programmes s’inscrivant dans la durée, et permettre un suivi dans le temps au travers d’indicateurs mesurables.

Une gouvernance multilatérale

Initiés par la France, le projet des États généraux du livre en langue française est multilatéral par nature. Il concerne tous les pays qui ont la langue française en partage et tous les acteurs du livre en langue française dans le monde.

Un Comité de pilotage multilatéral a été mis en place pour en valider les grandes orientations. Il réunit des représentants d’une quarantaine de structures œuvrant pour la promotion du livre et de la lecture issus de 22 pays francophones.

Renforçant la dimension collaborative du projet, plusieurs pays, gouvernements et institutions représentant la diversité géographique de la francophonie, ont accepté de devenir co-organisateurs avec la France de l’événement de Tunis. Ainsi, la Côte d'Ivoire, la Fédération Wallonie-Bruxelles, la Guinée, le Québec, l'Organisation Internationale de la Francophonie et la Tunisie, pays hôte, contribuent à l'organisation des États généraux aux côtés du commissariat général et de l'Institut français.

Pour chacun des axes de préparation du projet, un groupe de travail international a été mis en place, regroupant les acteurs engagés de longue date pour la promotion du livre et de la lecture.

Tous les acteurs du livre en langue française ont été invités à prendre part à la préparation du projet en déposant leurs suggestions sur cette plateforme.

Rencontres avec les acteurs du livre en langue française

Qu'ils soient libraires, éditeurs, formateurs, diffuseurs, bibliothécaires, auteurs, organisateurs de manifestations littéraires, représentants d'institutions ou d'associations oeuvrant pour la promotion du livre et de la lecture, les acteurs et actrices du livre en langue française dans le monde sont nombreux. Les initiatives que ces hommes et ces femmes portent sont d'autant plus variées qu'elles s'inscrivent dans des contextes nationaux parfois très différents. Afin d'illustrer leur engagement, le commissariat donne la parole à des acteurs et actrices d'horizons professionnels et géographiques différents autour de 4 questions.

Voir toutes les actualités

S'inscrire à la lettre d'information

Inscrivez-vous à la lettre d'information bimensuelle des États généraux du livre pour recevoir toutes les informations relatives à la préparation de l'événement et découvrir des portraits d'acteurs du livre francophones.

Votre adresse de messagerie est uniquement utilisée pour vous envoyer notre lettre d’information ainsi que des informations concernant les activités de les États généraux du livre en langue française. Vous pouvez à tout moment utiliser le lien de désabonnement intégré dans la lettre d'information.